AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 » Un photoshoot réussi ? | PV Ayase Masaru |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarSatô Aika
Assistante Photographe
Administratrice
Assistante Photographe Administratrice
▌Réputation : 106

MessageSujet: » Un photoshoot réussi ? | PV Ayase Masaru |   Mer 14 Avr - 18:31


Il fait tellement bon sous ma couette que je regrette de devoir déjà me réveiller. Le son trident de mon réveil se trouvant à l’autre bout de la pièce m’oblige, moi la marmotte que je suis de sortir de ma tanière. Après un effort qui me demande toute mon énergie, j’arrive à l’autre bout de la pièce et vient mettre hors état de nuire mon pauvre réveil qui n’a pas mérité ma haine. Il fait si beau aujourd’hui que je devrais être heureuse de pouvoir en profiter totalement. C’est vrai il est tellement rare de voir un tel temps en cette période de l’année.

Après une bonne douche méritée, je me retrouve face à la seule armoire que compte mon loft. J’ai le droit de porter tout ce que je veux aujourd’hui puisque le shooting d’aujourd’hui se passe au studio. Après un temps d’hésitation je décide de porter un chemisier gris à rayures blancs que j’accompagne d’un slim blanc. J’accompagne le tout de la nouvelle paire de bottine rouge que je me suis offerte et en attrapant mon appareil à friser, je fais boucler un peu mes cheveux. En me dirigeant vers la cuisine, j’enfile ma montre et un bracelet fantaisie de couleur bleu. Je remarque alors que j’ai juste le temps d’attraper une tartine et mon sac si je ne veux pas rater mon train.

Lorsque j’arrive à la gare, mon train arrive juste et je l’attrape de justesse. Toute personne pourrait penser que je suis en retard mais ce n’est pas le cas. J’aime prendre mon temps pour me rendre au studio, il est tellement bon d’observer les gens. Je regarde les passagers qui sont autour de moi, tous sont plongés dans leur journal ou dans leur ordinateur. A cette heure, je ne croise que des salariés. Je me sens heureuse de faire partie de ceux qui vivent de leur passion. C’est vrai que je pourrais très facilement devenir comme eux si jamais je n’arrivais pas au bout de mon rêve mais je ne dois pas y penser. J’attrape donc mon sms et j’informe Yasu-nii que je me suis réveillé comme chaque matin depuis que j’ai quitté la maison. En lui envoyant ce sms c’est comme si je lui disais que je suis toujours en vie. Ça peut paraitre idiot mais Yasu-nii n’est pas prêt de me lâcher comme ça.

Arrivé à mon arrêt, je descends du train et j’en profite pour m’étirer de tout mon long, il est si doux de voir qu’on a le temps tandis que les gens se précipitent comme des fourmis dans une fourmilière. Oui Tokyo la ville fourmilière comme certains se plaisent à la surnommer. Sur le chemin, je croise des collégiens, des lycéens, des mères aux foyers accompagnaient par leurs enfants. Si seulement j’avais eu mon appareil, j’en aurai profité pour en prendre quelques uns en photos. Lorsque je passe les portes du studio, je me retrouve face à Abe-sensei qui semble être déjà là depuis quelques temps. Après avoir déposé mon sac, j’en profite pour venir installer le matériel.

« Tu as eu le temps de regarder le dossier du shooting de la journée ? » Me lance-t-il autoritairement mais d’un ton poli.

Même s’il parait austère, c’est quelqu’un de très professionnel qui veut savoir s’il peut accorder à ses assistants la suite des affaires sans s’inquiéter.

« Oui, j’ai passé ma soirée dessus. D’ailleurs les habits qui sont là bas, sont ceux pour la séance, non ? » Demande-je en montrant du bout des doigts le rayon de vêtement.

D’un geste de la tête, il m’informe que c’est le cas et qu’il m’informe qu’il me charge d’assister le mannequin d’aujourd’hui. Un certain Ayase Masaru, un mannequin hyper populaire en ce moment. Je me demande quel genre de personne il est en vrai. Selon mes sources, il s’agit d’un dragueur et qui est très exigeant, j’espère que je saurais me montrer digne de la confiance d’Abe-sensei. Dès le matériel installé, j’en profite pour trier selon le plan prévu, les tenues par ordre d’apparition. D’un coin de l’œil, je vois le reste de l’équipe arriver et ils installent leur matériel. Dix minutes plus tard, tout est prêt et tout le monde attend impatiemment la venue du mannequin. C’est alors qu’un jeune homme apparait accompagnait d’une femme à ses côtés, surement son assistante. Après un bref échange avec eux, Abe-sensei m’appelle et me présente comme son assistante.

Je sens le stresse m’envahir. Ce n’est pas vraiment le moment d’être stresser, il ne faut pas oublier qu’Abe-sensei me fait confiance pour faire bonne impression. Je respire profondément et d’une voix posée, je m’incline devant et leur lance.

« Ravie de faire votre connaissance, je serai donc votre assistante pour la journée, j’espère que je saurai m’en montrer digne. »

Lorsque je me relève, je souris amicalement au mannequin. Un très beau jeune soit dit en passant mais pas assez pour éveiller une gêne quelconque. Après tout, ayant vécue avec Yasu-nii, la beauté physique n’a plus aucun secret pour moi, je reconnais cependant que ce jeune homme est vraiment beau. Beaucoup de jeunes filles doivent tomber à ses pieds comme des dominos.



« Si le monde n'est pas assez beau sous ton regard,
essaye de capturer le meilleur au travers de ton objectif !»



Dernière édition par Satô Aika le Sam 17 Avr - 0:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAyase Masaru
Mannequin
Administrateur
Mannequin Administrateur
▌Réputation : 52

MessageSujet: Re: » Un photoshoot réussi ? | PV Ayase Masaru |   Ven 16 Avr - 21:51

Deux heures.

Il avait prit deux heures à se réveiller. Non, ce n’était pas une blague. Le jeune homme avait passé toute la veille à faire les tours des bars, à draguer chaque jolie fille qu’il croisait où qui venaient lui parler. Boire, parler, draguer ont été les trois choses qu’il est fait pendant toute la soirée. Pourtant, quand il est rentré chez lui, il n’était presque pas saoul, presque pas … Pour vous dire qu’il encaisse assez bien l’alcool. Mais, reprenons ! Il était rentré chez lui, vers trois heures du matin, seul. S’il l’avait voulu, il aurait bien pu ramener avec lui deux ou trois filles mais, il avait surtout besoin de dormir. Masaru savait très bien qu’il avait une séance photos dans les heures à venir. Pourquoi ne pas être rentré plus tôt ? Parce qu’il avait eu une dure journée et qu’il avait voulu se détendre un peu. Entre courir pour échapper aux Tokyoïtes qui vous courent après pour avoir un bout de votre veste et les séances photos qui s’enchaînaient, il en avait eu sa dose. Il aurait bien pu se payer un massage avec tout le fric qu’il a mais, la signification des mots : « se détendre » pour lui, ça donne : « faire la tournée des bars et draguer toutes les filles ».

Bref, revenons à ce qu’on disait au début. Il avait donc prit deux heures pour se réveiller. A chaque fois que son réveil sonnait pour le réveiller, il le prenait, l’éteignait et se rendormait aussitôt. Mais, qu’est-ce qu’il était coriace son réveil ! Il sonnait toutes les cinq minutes mais, à chaque fois c’était pareil. Masaru l’éteignait et se rendormait comme un petit bébé. Comment sait-il décidé à se lever ? Quand « son assistante » l’appela. Enfin, ce n’était pas trop une assistante, elle était plutôt là pour lui rappeler qu’il avait un photoshoot à cette heure-là, qu’il devait aller ici à ce moment … Il tâtonna le sol les yeux fermés, cherchant son portable et au moment où il décrocha, il aurait préféré ne pas trouver son portable.

« MASARU BOUGE TES FESSES T’ES EN RETARD POUR PHOTOSHOOT ! T’as encore fait la tournée des bars hein ? ET PUIS ON S’EN FICHE ! UNE VOITURE T’ATTEND EN BAS. SI T’ES PAS AU STUDIO DANS VINGT MINUTES JE T’EGORGE ! »

C’est assez originale comme réveil non ? Il répondit par quelque marmonnement avant de raccrocher et balancer son portable à l’autre bout de son lit. Après s’être étiré pendant cinq bonnes minutes, il descendit de son lit et se dirigea vers la fenêtre. Il poussa légèrement le rideau ; une voiture l’attendait bien mais, il n’y avait pas que ça, quelques filles étaient assises en dessous de sa fenêtre et avaient l’air d’attendre qu’il sorte. Non, ça ne le dérangeait pas trop, c’est juste que ces filles-là, n’étaient pas splendides, si vous voyez ce que je veux dire. Pour lui, voir des filles aussi, moche, le déprimait directement … Bref, il prit une rapide douche avant de s’habiller assez simplement. Masaru attrapa son portable qui n’avait pas bougé avant de dévaler les escaliers pour rejoindre la voiture. Comme il s’y attendait, dès qu’il eu fermé la porte de son loft, les quelques filles lui sautèrent dessus et bloquèrent son chemin. Il essayait tant bien que mal de passer mais, c’est qu’elles étaient coriaces !

« Vous êtes bien mignonnes les filles mais, j’aimerai bien y aller … »

Masaru essayait de faire du charme aux filles en disant qu’elles étaient mignonnes - bien que c’était faux - pour qu’il puisse passer et son plan fonctionna du tonnerre de dieu ! Il alla s’asseoir à côté du chauffeur et la voiture démarra. En à peine dix minutes, Masaru était à destination. Quand il descendit de la voiture, il remarqua que son assistante l’attendait. Il s’approcha lentement, le plus lentement possible ; il n’avait pas vraiment envie de se faire gueuler dessus. Bien sûr, il n’avait pas du tout peur d’elle, c’est juste qu’il n'était pas vraiment d’humeur à se défendre contre elle.

« Bon allez dépêche toi ! »

Elle l’attrapa par le bras et l’emmena dans le studio. Une fois là-bas, Masaru tomba nez-à-nez avec un Abe, un photographe qu’il connait assez et une jeune femme. Il s’inclina légèrement pour les saluer et regarda tout autour de lui. Le studio était un peu plus petits que d’habitude. Ceux où il travaille d’habitude sont plus grands mais, il allait faire avec, il n’allait faire que des photos de toute façon. Il discuta un petit moment avec Abe avant que celui-ci appelle la jeune femme de tout à l’heure. De loin, elle avait l’air belle mais, je ne vous dis pas de près.

« Enchanté, je suis Ayase Masaru. A qui ai-je l’honneur ? »

Il prit la main de la demoiselle et y déposa un léger baiser. Même de mauvaise humeur, il pouvait bien draguer un peu non ? Et pour tout vous dire, voir une telle beauté lui remontait un peu le moral.

« Bon on commence par quoi ? J’aimerai bien qu’on finisse les photos le plus rapidement, si je me souviens bien, j’ai invité plus de cinq filles pendant ma tournée des bars et j’aimerai pas leur posé un lapin. »

Son caractère refais toujours surface hein ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSatô Aika
Assistante Photographe
Administratrice
Assistante Photographe Administratrice
▌Réputation : 106

MessageSujet: Re: » Un photoshoot réussi ? | PV Ayase Masaru |   Ven 16 Avr - 23:57


En signe de réponse, il attrape ma main pour y faire un baisemain comme dans les vieux films datant d’une époque où le romantisme était encore de mise. Aujourd’hui on attribue ce genre de manière aux gentlemen ou aux séducteurs. En tant que future photographe, je me suis bien documentée sur le mannequin en question. Ayase Masaru connu comme l’un des plus dragueurs du métier selon ma source. Il est vrai qu’avec Aya et Yasu-nii dans ma poche, plus aucun mannequin ne pourrait avoir de secret pour moi si j’en demandais plus. Point gênée par ce geste de sa part, je retire d’un geste calme ma main de la sienne dans un sourire.

« Aika Satô. » Finis-je par murmurer en réponse à sa question.

« Bon on commence par quoi ? J’aimerai bien qu’on finisse les photos le plus rapidement, si je me souviens bien, j’ai invité plus de cinq filles pendant ma tournée des bars et je n’aimerai pas leur poser un lapin. » Lance-t-il simplement à mon intention.

Je souris à son commentaire et d’un geste professionnel je lui demande de me suivre vers sa loge où on retrouve les membres du staff qui sont prêt au parcours du combattant que représente le shooting d’aujourd’hui. Je l’invite donc à s’installer sur une chaise tandis que la coiffeuse et le maquilleur s’applique déjà à leur tâche. J’en profite donc par la même occasion pour jeter un dernier coup d’œil aux tenues et j’attrape celle qu’il devra porter en premier.

Arrivé à sa hauteur, je lui demande si tout va bien pour lui. Il est connu pour être un des mannequins les plus compliqués du métier surement du à sa popularité et à sa carrière. Si jamais le courant ne passe pas entre Abe-sensei et Ayase-san, le shooting risque d’être explosif dans tous les sens du terme. En le regardant ainsi, je me demande comment était Yasu-nii lorsqu’il était à sa place. Etait-il aussi imbu de lui et surtout aussi éclatant ? Il faut dire que malgré que je sois sa petite sœur, je n’ai jamais eu l’occasion d’aller sur un de ses shooting, après tout pour lui c’était deux monde totalement différent l’un de l’autre. Donc à vrai dire, je ne connaissais pas vraiment le Yasushi Sâto, le mannequin du moment, la figure notoire de la décennie. Pour moi, il était tout simplement Yasu-nii, le frère papa poule qui m’a élevé de toutes ses forces. Je souris à cette pensée perdue dans mes pensées. D’ailleurs m’a-t-il répondu sans que je fasse attention ?

Je remarque alors qu’il me regarde attendant surement une réaction de ma part. Mince ce n’était pas vraiment le moment pour partir dans mes souvenirs. Et si jamais il s’énervait, hein ? Après tout, il est très exigeant et donc il pourrait même me traiter d’incompétente et me faire renvoyer d’ici. Non je commence de nouveau à stresser. Allez calme toi Aika, cesses donc d’être parano et reste professionnelle.

« Pardonnez moi, vous disiez ? »

Oui je sais, je pourrais trouver autre chose qui pourrais faire passer mon inattention pour rien. Genre en imaginant une réponse qu’il aurait pu dire, mais le mensonge ne fait pas partie de mes habitudes et je suis quelqu’un d’assez sérieuse. Quelque soit mes fautes, je suis prête à recevoir les remontrances qui vont avec. J’espère juste qu’il ne sera pas trop dur avec moi. Pour tenter de faire passer l’aspire, je lui souris amicalement tout en étant je le précise bien toujours professionnelle.



« Si le monde n'est pas assez beau sous ton regard,
essaye de capturer le meilleur au travers de ton objectif !»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAyase Masaru
Mannequin
Administrateur
Mannequin Administrateur
▌Réputation : 52

MessageSujet: Re: » Un photoshoot réussi ? | PV Ayase Masaru |   Lun 19 Avr - 23:46

« Ravis de faire ta rencontre, Aika. C'est un joli prénom. »

Non, ce n'était pas un mensonge pour que la jolie assistante lui tombe dans les bras. C'était la vérité, Aika, c'était un joli prénom. Masaru par exemple, c'est sublime comme prénom ! Surtout pour quelqu'un comme lui-même, sa mère et son père n'avait pas mieux choisi et de toute façon, s'il n'avait pas aimé le prénom que ses parents lui avaient donné, il l'aurait changé. Là, par contre, c'était une blague. Lui ? Changer son prénom ? Vous l'avez prit pour qui ? Il n'était quand même pas capable de changer une chose aussi importante ! Il y avait quand même des limites ... Passons, le jeune homme suivi Aika jusqu'à sa loge. Une fois la porte ouverte, il remarqua toutes les personnes qui s'activaient pour lui. Rien qu'avec ça, si son orgueil ne montait pas d'un coup, c'est qu'il était malade ! Il eut un petit sourire narcissique avant de rentrer. Bizarrement, il n'y avait presque que des femmes dans le staff à part un coiffeur mais, on s'en fout de lui. Masaru allait sûrement draguer pendant qu'on le maquillait en fait, non, c'était sûr, il allait draguer.

Masaru alla s'asseoir à la chaise que lui désignait Aika. Il s'installa confortablement et attendit quelques instants, le temps que la maquilleuse et le coiffeur viennent faire leur travail. Il sortit son portable et regarda l'écran. La petite icon « message » était affichée en haut à gauche de son portable. Il alla donc dans le menu, puis ouvrit ses messages. Douze ... Ok, douze messages depuis qu'il avait quittés son loft. C'est qu'il est très demandé par les filles hein ! Il lut ses messages les uns après les autres. « Salut mon chou tu viens me voir ? ♥️ » Ça, c'était la fille qu'il avait vu hier. « Je t'attends au bar ce soir à vingt heures ~ » Elle, il ne l'avait vu qu'une seule fois et franchement, il n'avait pas vraiment envie de la revoir. Il regarda défiler tous les autres messages, il ne prit même pas la peine d'y répondre, il les supprima tous avant de poser son portable sur la table juste devant lui. Et si ces filles lui redisaient quelque chose, du genre : pourquoi tu n'as pas répondu à mes messages ? » il répondra : « j'ai changé de portable. En fait, tu veux mon nouveau numéro ? » Bien sûr, il aurait préalablement acheté un nouveau portable, sinon, ce ne serait pas du tout crédible. Il eut un autre petit rire mais, tellement petit que personne ne le remarqua. Quand Aika vint le voir pour lui demander si tout allait bien, il hocha simplement la tête, en signe de oui. C'est vrai qu'il était assez difficile, question maquillage et coiffure mais, ce n'était pas tellement sa faute. Il déteste qu'on touche à ses cheveux, alors, attention aux coiffeurs qui rateraient sa coupe de cheveux ! Le jeune homme ferma un instant les yeux ; il se souvenait de ce foutu coiffeur, qui, par inattention avait coupé un peu trop de cheveux. La réaction de Masaru fut, incroyable ... Au début, il ne l'avait pas remarqué mais, quand il se regarda dans le miroir, je ne vous dis pas le choc. Heureusement que ce jour-là, il était de bonne humeur, car il aurait pété un boulon, à la place, il foutu une légère tape dans le dos du coiffeur en lui lançant un regard qui en disait beaucoup ...

Bref, Masaru rouvrit les yeux, la maquilleuse avait pratiquement terminé et le coiffeur était déjà repartit. Il regarda autour de lui, dans la loge, il n'y avait presque plus personne, il ne restait plus que la maquilleuse et Aika. Il attendit que la maquilleuse quitte la loge avant de lancer une phrase qu'il répétait au moins cinquante fois par jour :

« Aika, ça te dirais de sortir avec moi ce soir ? »

D'accord, il ne la connaissait pas beaucoup mais, il s'en fichait bien, tant qu'elle était belle, ça lui allait. Masaru la regarda, en attente d'une réponse mais, la jeune femme avait l'air complètement perdu dans ses pensées. Il ne l'a lâcha pas du regard jusqu'à qu'elle se rende compte qu'il la fixait.

« Je te proposais juste de sortir avec moi ce soir » il prit une petite pause avant de reprendre : « Enfin, si tu veux bien. »

Il lui fit un petit clin d'oeil avant de se lever et de se diriger vers la porte. Le jeune homme resta quelques secondes de plus dans la loge avant de dire :

« Bon, on va la faire cette séance photos ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSatô Aika
Assistante Photographe
Administratrice
Assistante Photographe Administratrice
▌Réputation : 106

MessageSujet: Re: » Un photoshoot réussi ? | PV Ayase Masaru |   Sam 24 Avr - 16:09


« Je te proposais juste de sortir avec moi ce soir…Enfin si tu veux bien. »

La réponse de Masaru me prend de court et je pense même que j’ai du mal à cacher mon étonnement. Yasu-nii avait parfaitement raison, ce jeune homme est un dragueur hors pair. Je le vois me faire un clin d’œil avant de se lever pour se diriger vers la porte.

« Bon, on va la faire cette séance photo ? »

Vraiment étrange ce jeune homme, je ne sais vraiment pas si je dois prendre à la légère ce qu’il vient de dire ou pas. Je préfère le prendre à la légère, je pense que c’est la réaction la plus adéquate dans cette situation, non ?

« Attendez, avant d’y aller, il faut que vous enfilez ses vêtements ! » Dis-je le retenant dans la loge.

Je m’approche donc de lui et lui indique la cabine dans laquelle il peut se changer en toute discrétion. Il prend donc les vêtements sans un mot et se dirige vers la cabine en question. C’est vraiment un garçon quelque peu étrange, je dois bien le reconnaitre. Généralement les mannequins de son calibre n’aiment pas particulièrement tisser des liens personnellement avec les gens qu’ils auront tendance un jour ou l’autre à revoir dans un autre photoshoot ou situation. Masaru m’étonne donc énormément.


« Dites-moi, vous étiez sérieux tout à l’heure ? Parce que je ne voudrais pas me montrer désagréable ou indélicate, c’est juste que mon contrat stipule que je ne dois pas avoir des relations autres que professionnelle avec les mannequins et autres stars pendant mon contrat. Je suis donc dans l’obligation de refuser votre offre, désolée. »

Prendre un verre avec lui ne m’aurait pas tué soit dit en passant et puis la règle se trouvant dans mon contrat n’est pas si stricte. Il est juste indiqué qu’il faut informer Abe-sensei s’il y a quelque chose ou s’il y a eu quelque chose entre ses salariés et un des modèles. Je sais bien que le mensonge n’est pas une des meilleures solutions mais je préfère le prévenir dès à présent. Je ne suis pas une de ses fameuses admiratrices et même si pour l’instant je le trouve fort sympathique, voir un peu amusant, je ne compte pas faire partie de son tableau de chasse.

En attendant sa réaction, je me dirige vers les autres vêtements pour une énième vérification. Minutieuse ? Surement ! Avec Abe-sensei tout doit être parfaitement programmé et chaque détail compte et il ne tolère aucune erreur de son part comme de toute personne qui travaille avec lui. C’est alors que la porte de la loge s’ouvre sur Abe-sensei pour savoir si tout se passe bien. Je l’informe que Masaru est bientôt prêt et lorsque celui-ci sort de la cabine, il est vraiment très séduisant. Après tout rien de bien étonnant vu la marque qu’il porte actuellement. J’ai toujours pensé que ces vêtements étaient destinés à un type particulier de personne : Les idols et autres Elites dont je ne fais pas partie. Pour ma part, j’adore m’habiller chez les petits créateurs que chez ceux qui sont réputés. Une passion que j’entretiens avec Abe-sensei qui a un style bien à lui et dont en secret je m’inspire. Par ça, je tente petit à petit d’approcher mon rêve même si la route risque d’être encore longue.

On se dirige donc vers le studio et tous les regards sont fixés sur Masaru, rien de bien étonnant soit dit en passant. Je vois même de l’admiration dans les yeux de certaine autres assistantes d’Abe-sensei. Il n’aura pas trop de mal à trouver une autre compagne pour la soirée, ça le consolera si au moins il était sérieux.

« Aika, je compte sur toi pour ne pas tomber sous le charme de Masaru. » Me lance Abe-sensei à l’oreille.

Je souris à sa remarque et d’un hochement de tête, je l’informe que cela n’arrivera pas. Comme il le sait, Yasu-nii est très beau même moi qui suis sa sœur, je le trouve magnifique. Ayant vécu avec lui, la beauté d’un homme ne m’émeut pas comme la plupart des filles de mon âge. Est-ce un avantage ou un inconvénient ? Je ne sais pas, une chose dont je suis sure c’est que j’ai l’habitude de traiter chaque mannequin comme s’il s’agissait de Yasu-nii et donc de ne sentir aucune gêne envers eux.

Il me lance alors les derniers opérations à effectuer et je laisse donc en compagnie du photographe reprenant mon poste initial, celui d'être son assistante.




« Si le monde n'est pas assez beau sous ton regard,
essaye de capturer le meilleur au travers de ton objectif !»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAyase Masaru
Mannequin
Administrateur
Mannequin Administrateur
▌Réputation : 52

MessageSujet: Re: » Un photoshoot réussi ? | PV Ayase Masaru |   Dim 2 Mai - 18:38

Il en était sûr. Il était sûr qu'elle allait accepter de sortir avec lui ce soir. De toute façon, qui refuserait ? Qui résisterait à un si beau regard et à un si beau sourire ? D'accord, peut-être un aveugle mais, qu'il le sache, Aika était loin d'être dépourvu de sa vue. Masaru la regarda, l'expression de celle-ci l'amusa un peu. Elle était comme « choquée » par la proposition du jeune homme mais, ce n'était pas comme si elle ne savait pas qu'il était un grand dragueur. En attendant sa réponse, il se dirigea vers la porte pour pouvoir sortir quand Aika lui attrapa le bras en lui disant qu'il fallait qu'il se change. Quel abrutit ! Il allait faire une séance photo sans les vêtements qui convenaient. Il alla vers la cabine que lui désignait la jeune assistante et au passage, il attrape les vêtements posés sur la chaise. Masaru entra sans un mot dans la cabine et commença à se changer. Dans la loge, le silence régnait. Aika n'avait toujours pas donné sa réponse à l'invitation du jeune homme et lui, comme à son habitude, était persuadé qu'elle allait accepter alors, il ne se faisait pas de soucis. Il était plus occupé à se changer et à penser à l'endroit où il l'emmènerait ce soir. Mettant tranquillement le haut, il entendit Aika lui demander s'il était sérieux concernant sa demande. Bien sûr qu'il l'était ! Comment pouvait-il plaisanter sur un tel sujet ? Il faisait souvent des blagues mais, quand même, pas sur un sujet aussi important que ça. Et elle en rajoute une couche ! En plus de ne pas le prendre au sérieux, la demoiselle à l'audace de refuser son rendez-vous. Vous savez depuis combien de temps on ne lui a pas refusé un rendez-vous ? Bah jamais ! Personne n'a jamais refusé un rencard avec lui. Il y a une première chose à tout, hein ? Aika à donc l'honneur d'être la première fille qui lui a foutu un joli râteau et tout en politesse en plus. Et comment il devait réagir ? Impulsif comme il est, il aurait bien pu lui sauter au cou et lui faire regretter son refus mais, il se trouvait quand même dans un studio photos et il y avait trop de monde pour le faire. Mais, l'aurait-il vraiment fait ? Masaru respira un bon coup avant de répondre. « Bien sûr que j'étais sérieux, comment ne pas l'être dans ce genre de situation ? » Il s'arrêta un petit moment pour remonter le pantalon et reprit. « C'est quoi cette règle sur les relations mannequins/photographes hein ? » Il n'avait jamais entendu ce genre de baratin, c'était sûrement une excuse pour ne pas sortir avec lui ce soir. A ce moment-là, il sortit de la cabine enfin habillé. Il passa légèrement sa main dans ses cheveux et sortit de la loge.

Le jeune homme avançait dans le studio accompagné de Aika, tous les regards étaient posés sur les lui. Ah ! Comme il aimait ça ! Masaru salua d'un petit sourire toutes les femmes qui se trouvaient dans le studio, assistantes, photographes, maquilleuses, toutes ! Une maquilleuse vint même lui demander un autographe, ce qui le flatta encore plus. Attrapant rapidement le stylo et le bout de papier qu'elle lui tendait, il laissa un petit mot suivi de sa signature. Qu'est-ce qu'il a écrit ? Oh, rien de spécial ... Juste : « rendez-vous demain à dix-huit heures au quartier Shibuya. » Oui, tous les autographes de Masaru sont comme cela et il n'y a pas d'exception ! A part pour les hommes mais, ils sont très peu à lui demander des autographes. En même temps, il n'est pas gay éwè

Il rendit le stylo et le morceau de papier à la demoiselle et la regarda s'éloigner toute contente d'avoir eu ce qu'elle voulait. Elle au moins était heureuse. Masaru était plutôt contrarié par le râteau que lui avait foutu Aika. Le jeune homme étant assez rancunier allait lui en faire baver. Si elle avait accepté, il aurait été aussi gentil qu'un agneau mais, comme ce n'était pas le cas ... Pour le moment, il ne parlait pas beaucoup, peut-être trop occupé à trouver un plan pour bien lui en faire baver hein ? Masaru vit alors Abe parler à l'oreille de Aika, ce qui lui donna une petite idée. Il marcha donc rapidement vers Abe, posa sa main sur son épaule. Celui-ci se retourna et le regarda d'un air interrogateur. Masaru se força de ne pas rire et commença : « Abe, ça ne te gêne pas si on raccourcit un peu la séance photos ? Aika a accepté de sortir avec moi ce soir et l'endroit où je veux l'emmener et assez loin d'ici. On reprendra demain. » Il fit exprès de bien dire ses phrases à hautes voix pour que Aika entende bien. Voilà, il s'était vengé. Abe prit un peu de court, hocha légèrement la tête, le jeune homme prit ça pour un oui. Tout souriant, il tapota l'épaule du photographe et le laissa partir. Il était tout fier de lui. Même si elle n'avait pas dit oui, se serait vraiment impoli de lui poser un lapin ce soir. Et même si elle le faisait, tout le monde le saurait le lendemain et toutes les demoiselles qui travaillent au studio lui feraient la peau d'avoir planté leur petit chéri Masaru. Maintenant, elle avait deux options : elle sortait avec lui ou elle s'enfuyait à l'autre bout du monde pour fuir les foudres des jeunes filles qui travaillaient au même endroit qu'elle. Personnellement, si Masaru devait choisir, il prendrait la première option. Mais, après, ce n'est que son avis. Il s'approcha de Aika et lui dit : « Alors, qu'est-ce qu'on fait ? Je ne parle pas de ce soir mais, de la séance photo. Je suis habillé, maquillé, coiffé, on passe à quoi ? C'est toi qui prend les photos où c'est Abe ? Parce que je ne sais pas où il est passé ... » Non, ce n'était pas une ruse pour rester seule en compagnie de Aika, il ne savait vraiment pas où il était parti. Il tourna plusieurs fois la tête de gauche à droite pour voir s'il était là mais, non. Il ne voyait que le personnel s'activait. Un petit sourire se dessina sur le visage du jeune homme. « Je pense que c'est toi qui va devoir prendre les photos. » D'un côté ça lui faisait vraiment plaisir mais, d'un autre moins. Si elle foirait les photos, se serait moins drôle pour le magazine qui les utiliserait ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSatô Aika
Assistante Photographe
Administratrice
Assistante Photographe Administratrice
▌Réputation : 106

MessageSujet: Re: » Un photoshoot réussi ? | PV Ayase Masaru |   Mar 4 Mai - 19:21


La seule chose que je peux vraiment dire sur lui, c’est qu’il est vraiment incroyable. Il a réussi à prendre tellement de surprise Abe-sensei que celui-ci en reste tout simplement muet. Un seul regard vers moi me fait comprendre qu’il est totalement fou de rage et il s’éloigne tout simplement pour ne pas exploser. Le connaissant désormais depuis quelques mois, je sais que cela n’annonce rien de bon. Abe-sensei n’a jamais été un véritable fan des mannequins qui comme Masaru pense que tout le monde est sous son charme et je suis persuadée qu’à l’heure actuelle qu’il est allé hurler sa haine dehors pour ne pas mettre en péril son propre photoshoot.

« Alors, qu'est-ce qu'on fait ? Je ne parle pas de ce soir mais, de la séance photo. Je suis habillé, maquillé, coiffé, on passe à quoi ? C'est toi qui prends les photos où c'est Abe ? Parce que je ne sais pas où il est passé ... » Me lance tout simplement Masaru tandis que j’étais totalement perdue dans mes pensées.

Tout comme lui, je remarque qu’il n’est toujours pas revenu qu’est ce que cela veut dire ? Mon regard rencontre donc le visage de Masaru et je remarque qu’il sourit et me lance tout simplement :

« Je pense que c'est toi qui va devoir prendre les photos.»

Moi, prendre les photos ? Non mais il se rend compte de ce qu’il dit ! Ce photoshoot n’est pas pour n’importe qui…Vogue, le journal de mode le plus populaire et le plus respecté du pays. Comment pourrais-je même imaginer être à la hauteur, moi qui ne suis qu’une simple assistante et ce depuis peu de temps.

« Il doit surement discuter de quelque chose d’important avec un membre de l’équipe…Je vais aller le chercher. Veuillez patienter quelques secondes s’il vous plait, Ayano-san. »

A l’heure actuelle, je suis Aika Satô, l’assistante photographe de Abe-sensei, pas comme une des autres jeunes filles de l’équipe qui n’ont dieu que pour lui. D’ailleurs, maintenant que j’y pense, si j’ai le malheur de lui poser un lapin, je risque fort de me mettre à dos l’ensemble de la gente féminine de l’équipe. Chose que je me passerai aisément. Tandis que je m’éloigne de lui pour voir si Abe-sensei est revenu, je vois Mizuki-chan, la maquilleuse, se diriger vers moi.

« Abe-sensei, m’a demandé de te charger de la séance, le temps…qu’il arrive à se calmer. » Finit-elle dans un murmure.

Est-il plus furieux que je l’imaginais ? J’espère qu’il reviendra rapidement et qu’on pourra reprendre nos rôles habituels, car ça risque fort d’être très éprouvant pour moi. Je n’ai pas du tout, le même style qu’Abe-sensei et ni sa technique. Suis-je vraiment assez douée pour qu’il me fasse confiance à ce point ? Seul l’avenir nous le dira. Au pire des cas, il reviendra dans une vingtaine de minutes donc juste le temps de passer que quelques tenues. Il pourra donc rattraper mes boulettes. Elle me passe le carnet d’annotation de Abe-sensei que je feuillette rapidement pour bien me rappeler de tout ce que j’ai déjà lu, hier soir en étudiant le dossier. Je me dirige donc vers Masaru et je lui demande de me suivre.

Pendant qu’il s’installe, j’informe les autres assistants qu’Abe-sensei nous fait assez confiance pour la suite des manœuvres à effectuer. L’un d’eux me passe l’appareil d’Abe-sensei et j’en profite pour vérifier les paramétrages. Mon appareil personnel est malheureusement chez moi donc je vais devoir m’habituer à celui-ci. Le poids est différent tout comme la qualité de paramétrage et surtout d’image. Je prends alors conscience que je ne joue pas dans la même catégorie que sensei. Je sens alors le tract prendre possession de mon corps que je tente de contrôler du mieux que je le puisse. Après les paramétrages effectués, je me retourne vers mon mannequin, Ayase-san. Ce n’est pas la première fois que je photographie un jeune. Après tout, je ne devrais pas stresser à ce point, mon dernier photoshoot personnel c’était plutôt bien passé pourquoi ça ne serait pas le cas, aujourd’hui ?

« Si vous êtes prêt, Ayase-san, nous pouvons y aller. »



« Si le monde n'est pas assez beau sous ton regard,
essaye de capturer le meilleur au travers de ton objectif !»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAyase Masaru
Mannequin
Administrateur
Mannequin Administrateur
▌Réputation : 52

MessageSujet: Re: » Un photoshoot réussi ? | PV Ayase Masaru |   Ven 14 Mai - 22:02

Après réflexion, il y était peut-être allé un peu fort. Hum, non. Pas un peu. Beaucoup ! Le jeune homme avait étonné plus d'une personne en disant ce qu'il avait dit à Abe. Il avait aussi rendu les dizaines de filles dans le studio très jalouses mais, ça, c'était maintenant le problème de Aika. Si elle voulait éviter tout ce bazar, elle aurait dû accepter son invitation dans sa loge. C'était sa faute pas celle du jeune homme. Mais, passons. Masaru avait sûrement très énervé Abe pour qu'il parte du studio comme ça. D'habitude, quand il déclare ce genre de choses, le photographe ne s'énerve pas comme cela, la plupart du temps, il s'en fiche et n'y prête pas du tout attention. Masaru côtoyait Abe depuis plusieurs mois déjà mais, il ne connaissait pas du tout ce côté de sa personnalité. Le japonais ne savait pas du tout que le vieux photographe était très stricte sur les règles & tout le blabla qui allait avec. C'est peut-être avec l'âge qu'on devient plus sévère non ? A cette réflexion, un petit sourire se dessina sur les lèvres du jeune homme. Il lança un petit regard à Aika. Celle-ci avait l'air totalement déboussolée de voir que son « sensei » n'était plus là. Était-ce le fait de faire une séance photo qui la stressait tant ? Rien que ça ? A croire qu'elle n'était qu'avec Abe pour décorer. On n'apprend rien aux assistantes ? Elles ne prennent jamais de photos ? C'est très étranges ça ... D'après Aika, le photographe devait parler avec d'autres membres de son équipe. Si naïve ... Abe aurait prévenu s'il devait parler avec quelqu'un, il ne les aurait pas plantés de cette façon. Il n'eut même pas le temps de répondre qu'elle était déjà partie le chercher. Elle ne comptait vraiment pas prendre les photos ? Si elle ne tentait pas un seul shoot, sa carrière n'avancerait pas du tout mais, ça, c'est juste l'avis du jeune homme. Aika commençait à s'éloigner quand une autre femme vint la voir. Oh ? Une jalouse venue pour lui foutre une bonne raclée ? Se serait vraiment intéressant si c'était le cas mais, non, ce n'était pas ça. Masaru n'entendit rien de la discutions mais, d'après l'expression du visage de l'interlocutrice de Aika, cela avait l'air assez grave. Non, pas grave du genre : « Abe, est sorti et s'est fait écraser par un camion. » En réfléchissant un peu, on pouvait deviner le sujet de la conversation. Ça devait ressembler à : « Abe est très furieux, occupe toi de la séance photo. »

« Tu as gagné le jackpot, Masaru. » Oui, tout ce qu'il voulait, c'était que Aika fasse le shoot. Après, qu'elle loupe carrément les photos, il s'en fiche mais, voir une si jolie assistante prendre des photos, il ne faudrait pas rater ça. Il la regarda revenir vers lui sans un mot. Alors, fâchée ? Elle ne laissait rien paraitre, c'était plus drôle comme ça. Non, à ce moment-là, le jeune homme n'avait pas de penser perverse é.è Il trouvait ça juste plus drôle, c'est tout. Point. Est-ce qu'il était prêt pour la séance photo ? Bien sûr. Mais, il n'allait pas se laisser faire aussi facilement. Puisque Abe n'était plus là, il pouvait bien faire un peu de résistance non ? Avec de la chance, le vieux photographe ne reviendrait pas et ne pourra pas lui tirer les oreilles e.e Et je peux vous le dire, c'est déjà arrivé mais, qu'une fois, hein, une seule et unique fois. Ce jour-là, il y était allé très fort mais, à son détriment ! On l'avait mit de mauvaise humeur et quand il est de mauvaise humeur, il énerve tout le monde. Donc, à cette fameuse séance photo, il ne voulait rien faire. Il était resté assis sur une chaise pendant presque une demi-heure et personne n'avait réussi à le déloger de là, sauf Abe bien sûr. En lui tirant juste les oreilles, il avait réussi à faire faire lever le jeune homme en un rien de temps. Je ne sais pas ce qu'il mange ce photographe mais, il est fort !

Bref, arrêtons le hors sujet. Masaru ne la quitta pas du regard et juste pour lui donner une once d'espoir, il alla se mettre en place. « Hum ... Oui, je suis prêt. » Blague, enfin presque. Il était prêt mais, ne voulait pas faire la séance photo. Vogue ? Un très grand magasine mais, ce n'était pas pour ça qu'il allait bouger ses petites fesses. Il a quand même déjà travailler pour d'autres grands magasines. Vogue ou pas, il s'en fichait carrément. Masaru, sur cette réflexion, alla se placer au bon endroit avant de lâcher : « Tu penses que c'est aussi facile que ça de me prendre en photo ? » Petite pause. « Confirme que tu sors avec moi ce soir et je te laisse prendre les photos. » Haha ~ Chantage hein ? Le japonais savait très bien qu'elle ne viendrait pas le soir même. Il fallait bien faire un petit chantage pour qu'elle vienne ! Soit elle disait oui et le shoot était sauvé, soit elle disait non et Masaru se barrait du studio. « Je pense, que tu n'as pas vraiment le choix. » Un petit sourire démoniaque se dessina sur ses lèvres ; il avait bien réussi son coup. Par pure précaution, il se dégagea du champ de vision de l'appareil photo et alla se mettre à côté de l'assistante. « Alors, oui ou non ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarSatô Aika
Assistante Photographe
Administratrice
Assistante Photographe Administratrice
▌Réputation : 106

MessageSujet: Re: » Un photoshoot réussi ? | PV Ayase Masaru |   Mer 19 Mai - 21:01


Il ne quitte pas mon regard et après un bref instant, il décide de se mettre en place. Je sais très bien que cette séance représente une occasion en or pour moi et qu’il faudrait que je la saisisse en plein vol. Seulement le manque de confiance en moi vient de temps en temps me titiller et lorsque je sais que je ne maitrise pas tout à la perfection, un stress sans précédent vient souvent prendre le contrôle de mon corps pour mon plus grand malheur. J’en profite pour regarder une dernière fois les paramètres de l’appareil et le prend en joue pour vérifier que tout va bien. A travers mon objectif je l’aperçois prendre place à l’endroit indiqué au sol lorsqu’il me lance tout simplement :

« Tu penses que c'est aussi facile que ça de me prendre en photo ? Confirme que tu sors avec moi ce soir et je te laisse prendre les photos. »

Encore cette histoire ? Est-ce que les mannequins dans son genre arrivent parfois à rester un minimum professionnel ? Je suis assez tolérante en général et je prends facilement les avances qu’on me fait d’un bon coté, mais lorsqu’on a le malheur de mélanger vie professionnelle avec vie personnelle, je suis comme Abe-sensei…J’ai beaucoup du mal à accepter ce comportement. Je n’arrive pas à croire qu’une Elite telle que lui en vienne encore à ce genre de comportement. N’oublie-t-il pas simplement que si les photos ne sont pas prises dans des conditions correctes, cela aura des conséquences sur nous deux ?

« Je pense, que tu n'as pas vraiment le choix.» Ajoute-t-il à mon attention en affichant un sourire démoniaque en prenant soin de sortir du champ de vision de mon appareil.

Avant que je ne puisse réagir, il vient à ma hauteur et fini simplement son chantage. Oui son chantage car il ne s’agit rien d’autre que ça et je dois bien avouer que j’ai beaucoup du mal à contrôler ma colère qui brule à l’intérieur de mon corps. Même si je sais que beaucoup de mannequins sont en réalité d’incroyable dragueur, la rigueur avec laquelle ils s’exercent pour rester au top, me rends admirative. Pour l’heure actuelle, je n’avais encore jamais vu un mannequin qui mettait sa vie personnelle avant sa vie professionnelle. Il se croit tout droit sorti de la cuisse de Jupiter ? Je serre fortement l’appareil entre mes mains pour tenter de canaliser ma colère et le retire de mon visage rencontrant de nouveau le regard narquois du jeune homme. S’il croit qu’un chantage va me persuader plus qu’auparavant de passer la soirée avec lui et bien il se met le doigt dans l’œil. Cependant je sais que si j’ai le malheur de refuser ce deal, il risque fort de partir et de me tenir responsable de sa mauvaise humeur. Ce que je me passerai bien, bien évidement. Je soupire tout simplement pour retrouver mes esprits et également mon calme même si je sens encore mon sang bouillir dans mes veines.

« Écoutez, je pense que vous avez passé l’âge pour jouer l’enfant capricieux comme j’ai passé l’âge pour jouer à la gentille maman. Sans vous paraitre impolie, votre comportement n’est pas à la hauteur de votre réputation. N’oubliez pas que si vous ne faites pas cette séance photo, nos deux agences risquent d’avoir de gros problèmes et il y a de grandes certitudes qu’une rupture de contrat interviendra et je suppose que l’avance qu’aura empochée votre agence pour cette séance devra être remboursée. De plus votre réputation dans ce milieu en prendra un certain coup. »

Ma voix est d’un terme ferme tout comme mon regard. Contrairement à ce que l’on peut croire, je ne suis pas une bonne poire malgré que je manque d’assurance, mon frère m’a toujours enseigné à ne pas me laisser marcher dessus et si la bienséance ne m’empêchait pas, je lui aurais depuis longtemps remis les points sur les i.

« Mais si je dois accepter de sortir avec vous pour faire en sorte que cette séance se passe dans les conditions correctes, et bien soit je le ferai. Cependant je vous le dis d’avance que le comportement que vous avez actuellement n’est pas adulte. Donc si vous voulez bien reprendre place, on pourra alors reprendre la séance. »

Peut être ai-je poussé le bouchon un peu trop loin mais c’est ainsi, je ne peux pas supporter un tel comportement de la part d’une Elite qui de plus est un mannequin, comme le fut mon frère. Ce genre de comportement enfantin est totalement indigne et je pense qu’il y a de très grande chance que l’orgueil a du en prendre un coup. Le regard effaré de mes collègues m’indiquent que ce qu’il risque de se produire ne sera que les répercutions de ma colère que je n’ai pas su suffisamment retenir mais c’est ainsi, je suis pointilleuse et dès que j’assiste à ce genre de comportement, le naturel reprend le dessus. Oh bien entendu, je sais que j’ai de sérieuse chance d’être renvoyée et de me retrouver demain à reprendre mon ancien travail de serveuse mais la vie est ainsi. Je sais que je n’ai rien à me reprocher et adviendra ce qui viendra.



« Si le monde n'est pas assez beau sous ton regard,
essaye de capturer le meilleur au travers de ton objectif !»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: » Un photoshoot réussi ? | PV Ayase Masaru |   

Revenir en haut Aller en bas
 

» Un photoshoot réussi ? | PV Ayase Masaru |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Dreamers ::  :: ● 汐留 - Shiodome :: → Bureaux-